Politique et pouvoir

  • Au début du mois d'avril 2011, un homme de 50 ans disparaissait sans laisser de traces, avant qu'on ne retrouve les corps de sa femme, de leurs quatre enfants et de leurs deux chiens enterrés sous la terrasse de leur maison nantaise.
    Presque dix ans plus tard, les innombrables mystères qui entourent «l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès» font de celle-ci le fait divers français le plus indéchiffrable et discuté de ce début de millénaire.
    Ce récit, paru à l'été 2020 en deux volets dans le magazine Society après quatre ans d'enquête, est le plus détaillé jamais publié sur l'affaire.

  • Comment un milliardaire reçu par toute l'élite américaine s'est-il retrouvé, après des années de folie, plongé dans une vertigineuse descente aux enfers ?
    Jeffrey Epstein est incontestablement riche. Il n'a pourtant laissé aucune trace dans le monde de la finance. Sa principale activité ? Assouvir ses pulsions en bande organisée !
    Pendant plus de 20 ans, des centaines de girls, dont beaucoup étaient mineures, feront le voyage vers son île dans l'archipel des Antilles, à bord du « Lolita Express », un de ses avions privés.
    Qui a aidé Jeffrey Epstein ? Qui a participé à ses trafics sexuels ? Qui, parmi les rich and famous inscrits dans son petit carnet noir, l'accompagnait dans l'île de tous les vices ? Clinton, Trump, Kevin Spacey, le prince Andrew... et d'autres ?
    Procureurs sous influences, avocats sans scrupules, nouveaux riches et vieilles fortunes... l'affaire Epstein éclaire d'un jour cru les failles d'une société indifférente aux crimes de ceux qui vivent selon leurs propres règles et qui ne connaissent qu'une loi : celle de l'impunité.

  • En 2018, une série de procès permet de confisquer plus de 18 millions d'euros d'avoirs criminels et 100 millions d'euros de fraude fiscale. Un record en France. À l'origine de ces saisies, les enquêtes Virus et Rétrovirus, dirigées par le capitaine de police Quentin Mugg. Premier à mettre en application les procédés agressifs de l'enquête criminelle dans des affaires financières, l'auteur dévoile les méthodes employées par son groupe pour remonter le fil de l'argent sale jusqu'au saraf, personnage énigmatique au service des criminels. Ce road book nous conduit de Casablanca à Dubaï, en passant par Paris, Anvers et Madras.
    Comment les milliards du crime organisé parviennent-ils à échapper aux contrôles?? Qui sont les hommes de l'ombre qui aident les parrains du trac de drogue international à blanchir leur fortune??
    Pour démanteler ces réseaux, le capitaine de police Quentin Mugg a mis en application les méthodes de l'enquête criminelle. Filatures, écoutes, sonorisations... pendant plusieurs années, son équipe a remonté le euve de l'argent sale. Cette traque a abouti à des saisies spectaculaires. En 2018, 18 millions d'euros d'avoirs criminels et 100 millions d'euros de fraude scale ont été consqués. Un record en France.
    Connues sous le nom d'opérations Virus, Rétrovirus, ou encore Cedar, ces enquêtes ont révélé l'existence d'un acteur clé du blanchiment?: le saraf. Un personnage puissant et mystérieux, trait d'union entre le monde des traquants de drogue et celui de la haute nance internationale. Le chaînon manquant dans la lutte contre le crime organisé.
    De Casablanca à Dubai, en passant par Paris, Anvers et Madras, Quentin Mugg dévoile pour la première fois, de l'intérieur, les méthodes employées par son groupe. Il nous entraîne dans les arcanes du blanchiment, où se trouvent reliés, parfois sans même le savoir, traquants de drogue, banquiers internationaux, contrebandiers d'or et fraudeurs scaux.

  • Diriger la CIA ; mon combat contre le terrorisme Nouv.

    « John Brennan est l'un des plus grands patriotes que j'aie jamais rencontré. Lorsque j'étais Président, il a été l'un de mes plus proches conseillers et amis. Et vous comprendrez pourquoi en lisant ses mémoires. » Barack Obama.
    Et pourtant, dès son élection, Donald Trump virera John Brennan de son poste de directeur de la CIA, après un briefing sur l'intervention des Russes dans la campagne électorale américaine. Dans ses mémoires, John Brenann, fils d'un immigrant irlandais installé dans le New Jersey, nous conte son parcours à la CIA. Recruté à l'université, il intègre l'école de formation de la célèbre agence d'espionnage.Très vite, il entre comme analyste dans le département du Moyen-Orient, où il réalise de longues missions à l'étranger. Au fil de sa carrière, il briefe les Présidents à la Maison-Blanche, devient le principal adjoint du directeur de la CIA et après les attentats de 2001, George W. Bush lui confie la responsabilité de créer l'agence anti-terroriste américaine. Lors de la poursuite de Ben Laden, il devra, malgré lui, prendre la responsabilité des tortures controversées réalisées par les agences américaines, et dont les comptes rendus conduiront à son premier départ de la CIA. Il continuera la traque de Ben Laden en devenant l'un des plus proches conseillers de Barack Obama et nous en révèle les coulisses dans les moindres détails. Plongez au coeur d'une guerre invisible contre le terrorisme.

  • « Macron, c'est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d'enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », les auteurs documentent la réalité d'un projet politique profondément inégalitaire. Loin d'avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l'ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l'exit tax, pérennisation du crédit d'impôt pour les entreprises... Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique. Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l'entourage, ce livre fait la chronique édifiante d'une guerre de classe menée depuis le coeur de ce qui s'apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle.

  • La médiocratie

    Alain Deneault

    Cette édition en format poche du livre qui, à sa sortie en 2015, a enflammé les esprits et fourbi la pensée critique commune est suivie de Gouvernance (initialement paru en 2013), portrait dénonciateur de l'arme de prédilection de la tyrannie de la moyenne: le management.
    L'ensemble décrit un régime qui vise la stérilisation de l'esprit humain par la tiédeur intellectuelle et politique facilitée par la novlangue du management. Un livre salutaire et indispensable pour se prémunir contre la révolution anesthésiante en cours.
    Ce diptyque est précédé d'une nouvelle préface qui revient sur la réception de La médiocratie et qui aborde les contextes français et nord-américain en 2016.

  • Ce livre s'adresse à cette part grandissante de la population déçue de « l'activisme » classique de la gauche, fatiguée par les marches et les pétitions, et désireuse, face à l'urgence de la situation écologique et sociale, de faire advenir de véritables changements.

    Full Spectrum Resistance est un manuel de résistance en deux volumes s'inspirant des mouvements de lutte les plus efficaces de l'Histoire, et exposant en termes pratiques comment s'organiser et agir. Aric McBay rassemble pour nous les précieuses leçons que nous pouvons tirer des actions des Suffragettes, des Black Panthers, de Nelson Mandela ou encore du Front de libération homosexuelle. En analysant leurs forces et leurs faiblesses, les pièges dans lesquels ils sont tombés et les raisons de leurs victoires, il met en lumière un ensemble de principes à respecter afin d'augmenter nos chances de réussite.

    Le premier volume examine la construction des mouvements, leurs manières d'aborder la lutte politique, de recruter des membres et de se structurer en vue d'atteindre des objectifs déterminés, sans oublier les moyens employés afin de mettre en place une sécurité appropriée face à la répression.

    Le second volume présente les actions et stratégies suffisamment ?efficaces pour provoquer des changements concrets. Il nous explique comment les mouvements développent des capacités critiques (du renseignement à la logistique), comment ils planifient et mènent des opérations et des campagnes réussies.

  • Un récit incroyable sur les coulisses de l'administration Trump à la Maison Blanche. Conseiller à la Sécurité Nationale de Donald Trump, John Bolton a passé 453 jours au coeur du pouvoir américain avant d'être remercié. Vivez heure par heure son histoire. John Bolton nous offre un compte rendu précis de la gestion des crises internationales et nous révèle de nombreuses anecdotes sur Trump : la position américaine sur le climat, la Corée du Nord et son dictateur " Rocket Man " , l'Iran, la Syrie, l'Ukraine, les batailles au G7, le plan fou pour amener les Talibans à Camp David...
    , et nous livre la méthode Trump pour gérer les relations internationales des Etats-Unis. Ce qu'il en a vu l'a estomaqué : un président focalisé sur sa réélection, quitte à demander l'aide de la Chine pour soutenir la politique agricole américaine, ou demander au président ukrainien d'enquêter sur son rival politique. Il nous dépeint un président addict au chaos, qui embrasse les ennemis des Etats-Unis et méprise ses alliés historiques.
    Bolton n'en revient pas de voir Trump gérer la politique étrangère comme une négociation immobilière. Avec pour résultat d'affaiblir la position des Etats-Unis face à la Chine, la Russie, l'Iran, et la Corée du Nord. Dès son arrivée, Bolton est confronté à la crise des attaques chimiques en Syrie, les échanges avec la France, le détail des appels téléphoniques entre Trump et Macron. Un ouvrage de géopolitique passionnant.

  • L'affaire Daval

    Aude Bariéty

    • Rocher
    • 4 Novembre 2020

    Un réveil à l'aube au lendemain d'une soirée raclette en famille. Un petit déjeuner devant une série. Un passage à la salle de bains pour enfiler T-shirt, short et baskets. Un câlin à son mari Jonathann, un message à sa soeur Stéphanie : « Hello, tout le monde debout ! Je vais aller courir un coup, je passerai peut-être vous faire un coucou si je suis motivée. Bisous. » Voici comment aurait pu se dérouler une matinée ordinaire dans la vie d'Alexia Daval.
    Mais ce samedi 28 octobre 2017, la jeune femme de 29 ans n'a pas regardé de série en dégustant une salade de fruits, n'a pas embrassé son mari, n'a pas écrit à sa soeur, n'est pas sortie faire un jogging dans les alentours de Gray-la-Ville, en Haute-Saône.
    Et pour cause : Alexia était déjà morte.

    Pendant trois mois, son mari Jonathann s'est d'abord fait passer pour un époux éploré, avant de reconnaître l'avoir frappée et étranglée à leur domicile, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017. Puis, à l'issue d'une reconstitution du meurtre effectuée le 17 juin 2019, il a admis avoir procédé à la crémation partielle du corps d'Alexia dans un bois voisin.

  • Sans peur, il n'y a pas de challenge. Sans challenge, il n'y a pas de progression. Sans progression, il n'y a pas de vie. La peur n'est pas étrangère à Ant Middleton : ancien membre des forces spéciales britanniques, il l'a affrontée au quotidien et ne savait jamais ce qui l'attendait derrière la prochaine porte. En prison, plongé dans l'inconnu, coupé de ses amis et de sa famille, il a vécu isolé avec ses pensées négatives et sans projet d'avenir. Dans les conditions extrêmes de l'ascension de l'Everest, il s'est confronté à sa plus grande peur, celle de devoir abandonner sa femme et ses enfants. Mais la peur n'est pas son ennemie. C'est une énergie qui le pousse à aller de l'avant. Le concept qu'il a développé, La bulle de la peur, lui a appris à comprendre la force positive qu'elle peut devenir. La peur donne à Ant un cadre qui lui permet de relever les challenges de sa vie, aussi bien à la maison qu'en expédition.Dans ce livre, Ant Middleton nous apprend comment La bulle de la peur peut être utilisée dans nos vies pour nous aider à nous dépasser, à devenir plus fort et déterminé. Ce livre vous permettra de passer à l'action et d'aller au-delà de vos limites pour gravir votre propre Everest.

  • Dans cet ouvrage formé de deux essais qui se complètent l'un l'autre, Jean François Billeter éclaire doublement ce qui se passe en Chine aujourd'hui :
    D'abord du point de vue de l'histoire du capitalisme, de cette «réaction en chaîne non maîtrisée" dont il retrace l'histoire depuis son début en Europe, à l'époque de la Renaissance ; ensuite du point de vue de l'histoire chinoise, dont il offre également une synthèse dense, mais claire. Cet ouvrage intéressera les lecteurs qui s'interrogent sur la Chine actuelle, mais aussi ceux qui réflechissent sur le moment présent de l'histoire et ses suites possibles.

  • « Nous ne sommes pas assez modernes. » En définissant la magie comme la délégation à un artefact des agencements sociaux, Hornborg démystifie la monnaie et la technologie. La magie des modernes est telle qu'elle les empêche d'identifier leur technologie, issue de la Révolution industrielle, à l'accaparement de l'énergie, du temps de travail et des terres au profit d'une minorité. Hornborg démontre l'inanité des politiques d'innovation technologique face au désastre social et écologique qui affecte la majorité des sociétés et des écosystèmes.

    Contre la magie de la finance, il défend ainsi une révolution du système monétaire, le renoncement à l'équivalence généralisée et le renforcement des communautés contre l'ordre mondial.

  • Comment fonctionnent les systèmes nationaux de renseignement ? De quels moyens disposent-ils ? Face aux défis nouveaux que sont le terrorisme international, l'espionnage économique, les cyberattaques, voire les cyberguerres, comment sont élaborées et conduites les politiques de renseignement ? Avec quels succès et quels échecs ?

    La mise en oeuvre des techniques du renseignement est-elle compatible avec l'exigence démocratique ?

    Comment définir ce que pourraient être des relations vertueuses entre l'exécutif et les professionnels du renseignement ?

    Telles sont quelques-unes des questions essentielles auxquelles ce livre, le premier du genre en langue française, écrit par deux professionnels reconnus, s'efforce de répondre.

    Pour la première fois, la pratique réelle du renseignement sort de l'ombre où elle était confinée.

    Très complet, fourmillant d'exemples et reposant sur de larges comparaisons internationales, cette nouvelle édition, à jour et enrichie, d'un ouvrage devenu de référence passionnera tous ceux qui s'intéressent au renseignement d'État mais aussi à l'intelligence économique.

  • Il a été commandant d'aviso et de frégate, directeur du service de recrutement et du centre d'études stratégiques de la Marine. Aujourd'hui, le vice-amiral Loïc Finaz dirige l'École de guerre. De cette expérience militaire, tournée aussi vers le monde civil, il a tiré un traité sur la liberté et les vertus du commandement. Sept piliers soutiennent l'esprit d'équipage : autonomie et solidarité ; fonctions et responsabilité ; hiérarchie et participation ; exigence et bienveillance ; énergie et culture ; intelligence et courage ; parole et temps. Ces fondamentaux sont aussi ceux de l'esprit d'entreprise et d'un monde économique sensé. Quelles sont les étapes pour devenir un chef intelligent et bienveillant ? Quelles leçons tirer de la guerre, de la confrontation avec la mort, de l'héroïsme ? Pourquoi est-il nécessaire de penser autrement ? Avec finesse et poésie, en nous invitant à prendre la mer, Loïc Finaz nous livre sa sagesse combative du commandement.

  • Refonte en version brochée et sans objets du 9782737368615 Un beau livre complet qui ouvre au lecteur les portes, au fil de courts chapitres,  de l?univers passionnant des pompiers.
    Des textes concis lui expliqueront l?histoire de ce métier et ces hommes, lui raconteront des anecdotes inédites et lui dévoileront des secrets sur l?existence de ces soldats du feu. De nombreuses illustrations, contemporaines ou d?époque, le plongeront directement au c?ur des flammes ou au sein du drame. Des documents superbes feront de lui un spécialiste de ce domaine autant qu?un apprenti pompier.

  • Les émotions ont envahi l'espace social jusqu'à écarter les autres modes de connaissance, notamment la raison. S'il est vrai, comme disait Hegel, que « rien de grand ne se fait sans passion », l'empire de l'émotion fabrique des individus sensibles repliés sur eux-mêmes en attendant que la douleur passe, pendant que d'autres agissent sur le monde. À la «stratégie du choc» de Naomi Klein, Anne-Cécile Robert ajoute ici un analyse de la «stratégie de l'émotion» qui fait régresser la société sous nos yeux et transforme des humains maltraités par la société en bourreaux d'eux-mêmes, tout en leur octroyant le droit consolateur, mais démobilisateur, de pleurer. Loin de faire le procès de l'émotion, ce livre analyse son omniprésence dans ses manifestations des plus flagrantes aux plus profondes.

  • Les experts du crime

    Jean-Christophe Portes

    • City
    • 4 Novembre 2020

    Cheveu, empreinte, insecte, goutte de sueur,trace dans la boue : les experts scientifiques de la Gendarmerie nationale traquent le moindre élément des scènes de crime. Pour eux, tout peut être un indice permettant d'élucider une affaire. Ce livre nous fait entrer, pour la première fois, dans l'un des instituts de criminalistique les plus secrets au monde, à Paris.
    Ces « super experts » racontent leur quotidien à travers une vingtaine d'affaires, de la mort de Diana au crash du vol Rio-Paris, de la disparition de Maëlys à la tuerie de la famille Flactif. On y découvre la réalité passionnante d'une profession où l'on jongle entre chimie, toxicologie, génétique, biologie, balistique et science des explosifs.
    Un métier à mille lieux des séries télévisées... mais et où tout est vrai !
    Sur les scènes de crimes avec les experts de la Gendarmerie.

  • Géopolitique du patrimoine ; l'Asie d'Abou Dabi au Japon Nouv.

    Le patrimoine s'avère un extraordinaire vivier pour l'élaboration d'une nouvelle diplomatie. Le contexte géopolitique actuel nous incite en effet à repenser le patrimoine non plus sur le mode des représentations postcoloniales, mais bien d'après d'autres critères, moins univoques que le rapport idéologiquement stérile qu'entretiennent à ce sujet les pays du Nord et ceux du Sud. À travers 5 cas emblématiques du continent asiatique (Abou Dhabi et son environnement régional ; Le Monde chinois ; Le vandalisme en terres d'Islam ; Le Japon et l'ambivalente question patrimoniale ; Un patrimoine partagé entre l'Inde et le Pakistan), Emmanuel Lincot, chercheur associé à l'IRIS, aborde la question du soft power aussi bien que des luttes d'influences sous un angle inédit pour penser une nouvelle diplomatie internationale.

  • Communément évoquée à travers l'expression "services secrets", l'activité de renseignement consiste à recueillir, exploiter et diffuser des informations afin d'éclairer les choix stratégiques d'un pays mais aussi de préserver ses capacités militaires et civiles. Il fait aujourd'hui l'objet de mises en cause de plus en plus fréquentes, en particulier dans le contexte de la lutte contre le terrorisme. Pour cerner une réalité obscure, mal connue et mal comprise, cet ouvrage conçu par un spécialiste présente l'histoire, les acteurs et les méthodes du renseignement, en France et dans le monde, des origines à nos jours. Augmentée et mise à jour, cette nouvelle édition relate les grandes affaires qui ont marqué l'histoire des services secrets.

  • Sommes-nous en guerre ? Suite aux attentats et au redéploiement de soldats dans les rues, la question militaire s´installe de nouveau dans le débat public. Et avec elle, la critique antimilitariste qui a tendance, par méconnaissance, à fantasmer l´armée.Cet ouvrage propose des éléments de compréhension de l´institution militaire pour s´atteler à sa critique et à celle de notre société.

  • Les débats sur la laïcité, qui agitent à intervalle régulier l'espace politico-médiatique en France depuis une trentaine d'années, n'ont malheureusement pas contribué à éclaircir la définition de ce principe essentiel de notre République. Reflets d'anciennes positions antagonistes réactivées par une visibilisation accrue du religieux dans nos sociétés si profondément sécularisées, ils prennent souvent un tour idéologique qui excède largement l'esprit initial de cet outil juridico-politique à la fois pragmatique et libéral. Ces confrontations nous font parfois oublier qu'il n'y a pas une Laïcité, mais des formes diverses et contextualisées de laïcités.
    Chaque type de laïcité est en effet le résultat d'un processus historique long de modernisation politique et sociale, différencié selon les espaces politiques et les forces en présence, qu'elles soient civiles ou religieuses.
    C'est à l'éclaircissement des attendus de ce débat, souvent passionnel et parfois confus, que cet ouvrage est consacré.

  • À travers une série de courts récits, Marcel Mennecier, "flic" à la retraite, décrit le quotidien d'un policier sur le terrain. L'auteur, qui a consacré sa vie à "protéger et servir", raconte les longues heures de service, les confrontations souvent brutales avec les interpellés, la misère humaine qui frappe sans prévenir et, parfois, le sentiment d'impuissance face au manque de moyens. À l'heure où les débats et les polémiques qui entourent la Police nationale enflent, Marcel Mennecier ouvre le dialogue en dévoilant les jours et les nuits de service, en nous livrant un témoignage sans fard sur les coulisses du métier. Un livre choc, qui aborde sans détour la réalité d'une profession en crise, fustigée par une grande partie de la population et abîmée par le sentiment d'un manque de reconnaissance de la part de L'État. Flics de France donne à lire un quotidien auquel on préférerait n'être confronté que dans l'univers du polar très noir, mais qui est bien réel pour ces femmes et ces hommes qui choisissent de porter l'uniforme bleu marine.

    Policier à la retraite, Marcel Mennecier a consacré sa carrière à protéger ses concitoyens et à lutter contre le crime dans l'est parisien, entre le 18e et le 10e arrondissement de Paris, entre la Gare du Nord et Barbès-Rochechouart. Sa vision, parfois désabusée, de la nature humaine et de notre système judiciaire, permet de mieux comprendre l'origine du ras-le-bol et l'épuisement dans les rangs de la Police. Flics de France est son premier livre.

    Avec une préface de Serge Castello, Contrôleur Génénral Honoraire de la Police Nationale ;

empty