Le mur T.1 ; homo homini lupus

Le mur T.1 ; homo homini lupus (d'après l'oeuvre d'Antoine Charreyron)

À propos

Le meilleur moyen de se protéger est encore de cacher la vérité. Dans un futur post-apocalyptique, le monde n'est que ruines et désolation. La civilisation n'est plus et l'humanité vit de pillages et de bidouille, s'organisant en villages de fortune ou en caravanes d'épaves vrombissantes où la brutalité fait société. Dans cet enfer, Solal, jeune et habile réparateur, fait ce qu'il peut pour protéger sa soeur Eva atteinte d'une grave maladie respiratoire. Mais alors que leur réserve de médicaments s'épuise, ils n'ont plus qu'un seul espoir : se rendre au « Mur », une gigantesque enceinte imprenable et gardée par de monstrueux robots. À l'abri y vivrait une communauté de gens puissants, protégée du reste du monde, avec toutes les ressources nécessaires à leur survie... Mais qui sait ce qui se cache véritablement à l'intérieur ? Entre la radicalité de Mad Max et le nihilisme de The Walking Dead, Le Mur nous plonge dans un maelstrom de poussière, de rouille et de sang. Une prouesse graphique pour un road movie sauvage et post-apocalyptique qui, dans la plus pure tradition du genre, nous interroge sur le devenir de l'humanité et les conséquences de nos actes.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Science-fiction

  • EAN

    9782344033630

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    674 g

  • Série

    le mur

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Mario Alberti

Né à Trieste en Italie en 1965, Mario Alberti crée très jeune sa première bande dessinée. Diplômé d'économie, il laisse tomber le marketing pour écrire Holly Conick, une nouvelle publiée 1990. En 1994, il gagne le prix Albertarelli avec Le Chant de la Baleine. En 2002, il réalise la série Morgana avec Luca Enoch pour Les Humanoïdes Associés. En 2004, sur des textes de Kurk Busiek, il débute la série Redhand. Depuis 2006 il collabore avec DC Comics, réalisant de nombreuses couvertures dont Aquaman, Wonderwoman, Dr Fate et Shadowpact.

empty